Comment Lierac m’a convertie à l’huile démaquillante

J’avais bien noté la pluie d’articles consacrés aux huiles démaquillantes ces derniers temps, d’autant qu’elles s’inscrivent parfaitement dans un rituel de démaquillage layering, mais de là à faire le pas de l’achat pour les tester, je sais pas, il me fallait encore du temps. Du temps, ou un parfait timing puisque lors de mon achat du fond de teint Paul & Joe (revue à venir) à Nathan, celui-ci m’a proposé son huile démaquillante Lierac qu’il n’a pas aimé. Pile poil dans le timing donc, et j’ai bien fait d’accepter puisque je l’aime beaucoup !
Lierac a fait sensation avec les petits derniers de sa gamme visage, avec leurs couleurs acidulées et leurs si nombreuses textures de démaquillage.

Mais parlons de l’huile aujourd’hui, le « démaquillant velours / huile fondante ». Voici ce qu’en dit la marque :

« Cette huile profite de l’innovation Écoskin. Ce complexe naturel associe des probiotiques (Lactobacillus casei et Lactobacillus acidophilus) à du miel végétal pour préserver l’écosystème cutané et stimuler les défenses naturelles de la peau. Sa formule est enrichie en huile de jojoba protectrice et apaisante mais également en huile de macadamia qui posséde des propriétés hydratantes. Riche et soyeuse, cette huile fondante démaquillante aux délicates notes de freesia, de rose et de musc blanc se transforme en émulsion lactée au contact de l’eau. »
Elle convient à tous les types de peau.

Pour la tester la 1ere fois, j’ai donc usé et abusé du maquillage en me tartinant de fond de teint (le Paul & Joe récemment acquis qui est, il faut bien l’admettre, super épais), de fard à paupières gras et noir, de rouge à lèvres… C’était pas beau à voir. A l’aide du flacon pompe hyper pratique, j’en ai prélevé deux pressions et j’ai été ravie que l’huile ne s’écoule pas de ma main comme j’ai pu le lire ailleurs, puisqu’elle est épaisse, évitant ainsi de s’en mettre partout entre la pompe et le visage. Je l’ai ensuite appliquée sur mon visage sec et j’ai commencé le massage. Ma première impression a été d’adorer l’odeur. A savoir qu’elle contient des notes de freesia, de rose et de musc blanc. J’aurais été incapable de le deviner par moi-même, mais en tout cas c’est fleuri, frais et léger. A part l’odeur, l’huile est très douce, pas grasse comme de l’huile de cuisine, j’ai trouvé le rituel super agréable, j’ai même ressentie une légère sensation de chaleur. Du fait qu’elle soit épaisse, elle ne glisse pas forcément aisément sur la peau comme le ferait une huile plus fine mais ça ne me dérange pas.

Bon, ca a été un peu « crade » au bout d’un moment puisque j’étais maquillée comme un camion volé, mais j’ai ensuite ajouter un peu d’eau, de façon à ce que l’huile s’émulsionne pour se transformer en « lait », puis j’ai rincé tout ça à l’eau tiède.
Par la suite, j’ai appliqué une lotion afin de supprimer les petits résidus et le résultat était là : une peau nette et propre, parfaitement démaquillée. En vous rappelant que j’ai une peau normale à mixte (j’ai enfin la chance de pouvoir dire « normale »), je peux dire qu’aucune sensation de gras, ou de tiraillement n’est survenu après mon nettoyage.

Un dernier argument pour vous achever ? Elle ne coûte que 12 euros en para/pharmacie. On est loin de la soixantaine version Shu Uemura…
Bref, je suis plus que conquise par cette huile, sans doute en testerais-je d’autres une fois celle-ci finie, mais ce uniquement si je trouve une raison de m’en plaindre !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 réflexions sur “Comment Lierac m’a convertie à l’huile démaquillante

  1. Haha bon timing c'est parfait alors :O
    Je préfère quand même celle de Shu Uemura est meilleure niveau texture (pas si chère que ça sur Bonjour Hong kong ou sasa.com, les gros pots sont à moitié prix, en France c'est du grand n'importe quoi).
    En faite, ouè c'est vraiment la texture qui m'a déplu de cette huile mais franchement si elle te plait j'en suis ravi 🙂
    Et effectivement c'est le top pour un bon rituel genre layering 😀

  2. J'utilise pas mal de produits Liérac, et je voulais savoir si une de ces huiless démaquillantes convenait pour les peaux mixtes à grasse. Merci pour les infos en tout cas !
    cheriehelene.blogspot.com

  3. Pingback: Achats du jour | Ma lotion préférée depuis 5 générations « LIFE OF MATERIALS

  4. Pingback: Huiles démaquillantes : DHC, Sephora ou Lierac ? « LIFE OF MATERIALS

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s