Archives

Make up pop avec la collection Riviera Fiesta d’Agnès B.

Quel bonheur de retrouver le temps de bloguer vous n’imaginez pas !

Aujourd’hui je vous fait un make up 100% Agnès B ! Je n’ai pas de très bons souvenirs des produits de type soins de chez le Club des Créateurs de Beauté. Par contre, les seuls produits que je m’offraient plus jeune étaient de chez Yves Rocher ET de chez Agnès B. A la base, le nom de cette marque m’amusait car son nom me faisait penser à ma maman 🙂 (avant qu’elle reprenne son nom de jeune fille cela dit… bref !)

J’ai eu la chance il y a quelques jours grâce à la très gentille kalioshka de recevoir des nouveautés make up de la marque Agnès B, dont la collection Riviera Fiesta de cet été 2012.

Collection Riviera Fiesta 2012 – Agnès B.

Une collection bien remplie pour un make up complet !

Premier coup de coeur immédiat; le liner fidelity « Forever Lagon ». Je voulais depuis longtemps un liner crème coloré en pot car je trouve que l’application au pinceau avec ce type de texture est selon moi la plus facile.

Liner fidelity Agnès B. Forever Lagon

15,90 euros

Deux fards monobulles sont également présents dans cette collection. Un vert pomme et un prune, j’ai reçu le vert :

Fard Limoncello Agnès B

Le fard Limoncello gagne selon moi à être appliqué au doigt. Sa pigmentation est alors plus intense !

9,90 euros

Et voici un swatch du fard et du liner :

Lumière artificielle / Lumière soleil

Toujours en turquoise, un mascara. Sachez que j’adore les mascaras colorés. J’ai porté du vert durant tout l’été dernier, cette année j’ai beaucoup porté le violet que j’avais eu dans une Glossybox et à présent je vais opter pour le turquoise !

Color’cils turquoise Agnès B.

11,90 euros

L’autre coup de coeur se passe au rayon vernis.

Minis B. vernis Agnès B

La collection comprend 3 vernis Mini qui sont :

  • Vert des lices : mon préféré des trois, un vert « Shrek » aux reflets argents qui me fait penser à un Illamasqua !
  • Orange Pampelonne : un orange presque sanguin avec des reflets dorés
  • Cassis Plage : il me tentait le moins car j’avais peur qu’il soit trop foncé, mais c’est un beau cassis que j’assume finalement facilement
(pardonnez la tronche de mes ongles et cuticules, ils ont souffert d’une période de stress intense… ah il a bon dos le mémoire !)

Il est pas TROP dément ce vert ?

La texture est assez épaisse, et fait parfois des stries, surtout sur le vert. Il faut juste chopper le coup de main et privilégier les couches fines pour un rendu impeccable. L’opacité est parfaite en 2 couches et le séchage en 40 secondes n’est pas une blague !

7,90 euros

Trois rouges à lèvres, deux brillants et un mat on été édités pour cette collection.

  • Fushia Floride (mat) : un rose fushia pétant

Fushia Floride Agnès B.

  • Rouge Stromboli : un rouge flamboyant

Rouge Stromboli Agnès B.

  • Tangerine Hawai : un orange doré (mon coup de <3) qui s’accorde parfaitement avec le vernis Orange Pampelonne !

Tangerine Hawai Agnès B.

Ces rouges sont un vrai bonheur à appliquer, ils sont doux et crémeux, vraiment hydratants. La couleur reste des heures sans retouches.
17,90 euros
J’ai gardé Tangerine Hawai pour le look final puisque c’est, en plus d’être mon préféré, celui allait le mieux avec le reste à mon sens !

Sur les yeux :

  • Fard Limoncello sur toute la paupière, appliqué au doigt puis dégradé au pinceau
  • Liner fidelity Forever Lagon en raz de cils inférieur
  • Mascara color’cils turquoise

Teint :

  • Erborian : BB cream teinte original
  • UNE : BB cream en correcteur et anti-cernes
  • Clarins : poudre de soleil (miniature troquée contre le gloss Clarins de la dernière Little Box)
  • Kiko : poudre libre universelle 
Lèvres :
  • Rouge à lèvres Tangerine Hawai

Conclusion : Je suis conquise par cette collection acidulée qui me fait renouer avec le maquillage Agnès B qui, en fait, m’avait manqué ! J’ai en revanche comme une petite impression que les prix ont grandi en même que moi, mais comme chez Yves Rocher, les réductions sont fréquentes, de quoi s’offrir un bon plaisir de temps en temps !

Que pensez-vous du look final ? Intéréssées par certains produits de cette collection les filles ?

Produits disponibles dès maintenant chez Marionnaud et sur le Club des Créateurs de Beauté

/*Produits offerts par la marque/

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Make Up | Pimp ton smoky avec deux âmes soeurs (défi inside)

Quand j’ai reçu mon Ombre Stellaire Emerald Sparkling Black de Thierry Mugler, que j’avais gagnée chez Psycho, j’ai su immédiatement que son âme soeur au rayon vernis se cachait déjà chez moi. Ce fard, aussi sublime soit il à lui tout seul, il fallait donc forcément que je le porte avec mon vernis Wintergreen d’Yves Saint Laurent que je n’avais pas encore réussi à vous caser jusque là.

Yves Saint Laurent - La Laque Wintergreen & Thierry Mugler - Ombre Stellaire Emerald Sparkling Black

Bon, on est d’accord hein, c’est pas tout pareil à 200%, mais quand même, ils vont sacrément bien ensemble non ? Voici donc les photos issues de cette rencontre, enfin, la version non censurée car l’attirance érotique qui eut lieu entre ces deux produits pourrait choquer les âmes sensibles !

L'Ombre Stellair & Wintergreen sous différents angles et différentes lumières

Wintergreen est un magnifique vert  fôret, très sombre mais parsemé de paillettes vertes dont les reflets en plein soleil sont géniaux.

YSL - Winter Green

âmes soeurs ?

Et voyons à présent l’Ombre Stellaire en action. J’ai fait un make up simplissime avec un coup de base grasse de crayon noir sur la paupière puis j’y ai sagement déposé le fard. Sur une base grasse il tient beaucoup mieux et révèle toute l’intensité de ses reflets verts. Appliqué seul sur la paupière, il est plus difficile à travailler car un peu volatile.

 

Dommage que le vernis ait l’air si bleu sur la plupart des photos, mais je vous assure qu’à la lumière les reflets verts sont aussi sublimes que ceux du fards Mugler ❤ !

Défi : Je suis sûre que vous avez des tas de produits make up qui ne cherchent qu’à trouver leurs âmes soeurs; fards à paupières, vernis, blushes, liner… et si vous les réunissiez enfin dans un billet 😉 ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Haul | Petits plaisirs du jour (orgasme visuel inside)

Une journée qui commence avec le facteur qui sonne à la porte ne peut JAMAIS être mauvaise. Même s’il pleut. Même si tu ressembles à rien. Même si t’as un cours de 4 heures avec un prof chiant à mourir. Et surtout lorsque le facteur te délivre non pas une mais deux enveloppes que je n’attendais pas aussi tôt !

Réceptions du jour

Dans la 1ère ? Mon vernis Essie « A crewed interest » troqué contre un mascara Terre d’Oc : su-blime. J’adore, mon premier nude Essie. Ou nude tout court. Je ne me lasse pas d’admirer cette jolie couleur pêche qui va finir sur mes ongles avant la fin de la journée.

ESSIE - A Crewed Interest

La 2e enveloppe contenait à ma grande surprise la subliminirvanesque ombre stellaire Sparkling Emerald Black de Thierry Mugler que j’ai gagnée il y a à peine une / deux semaines chez Psycho ! CA c’est ce que j’appelle de la rapidité ! ATTENTION : orgasme visuel juste en dessous.

THIERRY MUGLER - Ombre stellaire emerald sparkling black

Tout est dit non ? Ça va, vous vous en remettez ? Parce-que moi, toujours pas ! Du packaging au moindre grain de fard, ce produit est un bijou sans nom. Encore merci à Psycho et à Thierry Mugler !

Achats du jour

C’est les 3J aux Galeries je vous signale ! Alors ouais, la rupture avec mon no buy est bien consommée, mais le craquage reste léger !

Phyto : Phytobaume, un après-shampoing réparateur à 50% (payé donc 7 euros et des broutilles)

PHYTO - PhytoBaume

Même avec une quantité ridicule reçue dans la JolieBox de novembre, j’avais beaucoup aimé cet après-shampoing, je n’ai donc pas hésité devant une telle promotion…

L’Oréal : Base lumière à 30% (donc payée environ 15 euros)

L'Oréal - Base Lumi Magique concentré de lumière

Je me surprend moi même, je ne me souviens pas du dernier produit L’Oréal que j’ai acheté. Mais honnêtement, la gamme Lumi Magique est chouette, j’ai même hésité longuement à me prendre le fond de teint. Sauf que des fonds de teint, j’en ai. Donc autant me prendre la base que je mettrai dessous, ou sous ma BB Cream.

Cette base fait la peau hyper douce et l’effet lumière est réel : sans paraître grasse du tout, la peau est subtilement éclairée et accroche beaucoup mieux la lumière. Je pense l’utiliser sur les bombés du visage comme un illuminateur.

Voilà pour ce mini-haul, juste de quoi me mettre de très bonne humeur pour la journée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bref | J’ai la Naked 2.

Naked & Naked 2 - Urban Decay

Pour le peu de masochistes qui auraient envie de se taper un énième billet sur la Naked 2 d’Urban Decay, la palette qui (au choix) déchaîne les passions ou récolte une indifférence agacée, épargnons nous les formules d’usages apprises et récitées par coeur et rentrons de suite dans le vif du sujet si vous le voulez bien.

Voici donc la belle sur son écrin, accompagnée d’un mini Lip Gloss Junkie teinte Naked. Sur l’envers, on retrouve le traditionnel détail des fards:

Depuis que j’ai la Naked (originale), je crois bien qu’il ne s’est pas passé un seul jour sans que je m’en serve. Sauf les dimanche peut-être, et encore… Le fait est qu’une multitude de make up est possible avec, et qu’elle convient parfaitement pour la vie de tous les jours, pour aller au travail ou pour sortir le soir. La Naked number 2 est-elle à sa hauteur ?

La palette compte 12 fards à paupières (autant que la 1, encore heureux !) et ENFIN un vrai miroir digne de ce nom ! Pour rappel, celui de la Naked originale ressemblait à ça :

(autant dire que ce miroir très peu pratique n'a jamais servi)

Alors que je me suis offert la Naked presque 1 an après sa sortie, je n’ai pas hésité longtemps concernant la 2 puisque, une bonne fois pour toutes, ces deux palettes sont loin d’être identiques. Voyons ça de plus près…

Dans les deux cas, je craque pour le packaging même s’ils ont chacun leurs défauts :

∞ Naked 1 

+ : élégant boîtier en velours couleur chocolat, s’ouvre et se ferme très aisément grâce à des aimants.

– : les lettres dorées s’effacent avec le temps et le boîtier prend facilement les poussières (ou les poils de chats très longs et très blancs comme ceux de ma Tequila). Bref, salissant (comme on peut le voir sur la photo).

∞ Naked 2 

+ : boîtier métallisé et lettres en relief : très chic.

– : le boîtier ne prend pas les poussières mais les rayures. J’ai d’ailleurs demandé à la Sephorette d’aller m’en chercher une autre car celle qu’elle me proposait avait une grosse rayure sur le dessus. La palette est également moins facile à ouvrir ou à fermer que la version originale (détail dont 99,9% de gens se foutent royalement).

(Petit détail tout con, mais j’apprécie qu’Urban Decay ai pensé à faire ces deux palettes quasiment à la même dimension. Bah ouais, moi ça me soûle de voir que les Book Of Shadows sont de morphologie différentes d’un volume à l’autre, c’est quand même plus beau de pouvoir ranger nos palettes bien alignées… non ?)

Voyons en détail les 12 fards à paupières aux tons nudes, naturels de cette Naked 2. A l’ouverture, la première chose que l’on remarque pourtant est qu’encore une fois les paillettes sont présentes et nombreuses. Voici les fards en photos :

Lumière naturelle à gauche / artificielle (flash) à droite

La palette contient donc 3 fards mats (contre seulement 2 dans la Naked originale) qui sont Foxy, Tease et Blackout pour 9 irisés dont 3 très pailletés tels que Half Baked, Chopper et YDK.

De quoi s’éclater, avec des make up légers, naturels, mais aussi plus intense grâce à la présence de ce magnifique noir (qui attrape malheureusement les paillettes de ces vilains voisins) ! Blackout était d’ailleurs déjà présent dans la palette anniversaire 15th.

∞ Goodies ? 

Contrairement à la version originale et comme quasiment toutes les palettes Urban Decay, la Naked 2 n’est pas vendue avec la fameuse Primer Potion mais avec un mini gloss Junkie. Moi qui ne suis pas très gloss, je sais quand même faire quelques exceptions, surtout quand le gloss en question est non collant, très brillant et à un petit goût mentholé so fresh !

Primer Potion issue de la Naked 1 et Gloss Lip Junkie de la Naked 2

J'ai mis la dose pour la photo, mais l'effet reste peu prononcé au niveau de la couleur, ce qui plaira aux adeptes du naturel

La Naked 1 était vendue au départ avec un double crayon, puis un pinceau applicateur pour la seconde édition. La Naked 2 est, elle, vendue avec un double pinceau, d’un côté applicateur, de l’autre estompeur. J’apprécie, et on ne crache jamais sur un estompeur.

En haut, le pinceau applicateur issu de la Naked 1 / En bas pinceau double embout applicateur / estompeur de la Naked 2

BREF | Je suis conquise par cette palette avec laquelle je vais bien m’amuser, seule ou en collaboration avec sa grande soeur.

Et même si ces fards sont tous sublimes, j’ai déjà mes 5 chouchous d’amour :

Les 4 voisins Tease, Snakebite, Suspect, Pistol, et enfin Busted !

Quant à celles qui sont en phase « J’hésite entre la Naked 1 et la Naked 2 : je fais quoi ? »

Naked 1 ou 2 : laquelle choisir ?

Ne t’attends pas à ce que je te sorte le truc des couleurs chaudes et des couleurs froides. Surtout que personne n’a l’air de s’entendre concernant ces deux palettes (laquelle a les tons les plus chauds ou froids). Dans tous les cas, c’est pas en fonction de ça qu’il faudrait choisir entre ces deux bijoux. Le mieux est encore d’essayer, de voir les deux palettes dans le détail pour déterminer celle dont tu useras le plus de fards jusqu’à la moelle ! Et y’a de quoi faire, tu n’as qu’à juger de la tête de ma Naked que j’utilise chaque jour ou presque depuis que je l’ai (début octobre).

En haut Naked 2 / En bas Naked originale

A part Half Baked présent dans les deux palettes (et dont je ne distingue aucune différence si ce n’est qu’il me semble moins volatile dans la 2), aucune teinte n’est un doublon de celle de la Naked originale. Ce sont plutôt des « entre deux » que l’on peut retrouver…

Naked à gauche / Naked 2 à droite

Tease par exemple se situe entre Naked et Buck. Snakebite pourrait également se situer entre Smog et Darkhorse… Mais aucun fard n’a véritablement son jumeau dans la Naked 2, tout est question de nuances. En revanche je trouve que Hustle et Busted se ressemblent beaucoup, l’un tirant un peu moins que l’autre vers le rouge.

Naked 2 en haut / Naked en bas

Mais si tu veux quand même comparer teinte par teinte, je t’invites à aller voir ce post de la reine des swatchs Temptalia !

La Naked 2 est vendue en exclusivité chez Sephora, en boutique et en ligne au prix de 43€.

Alors, as-tu craqué ? Ou la Naked 2 (et même la 1) te sortent par les yeux ?

Naked 1, 2 et Book Of Shadows vol.3


Rendez-vous sur Hellocoton !

Paul & Joe and the Empire State

J’étends petit à petit ma gamme de make up Paul & Joe avec un nouvel arrivant fraîchement acquis. Issu de la collection automnale « Manhattan« , il était depuis le départ mon fard préféré des trois, j’ai nommé Empire State (« In New Yooooooooooooooork… » –  Chut Alicia Keys).

Paul & Joe Empire State

Paul & Joe Empire State

Paul & Joe Empire State

Paul & Joe Empire State

On s’attardera bien sûr sur ce packaging adorable à l’esprit boudoir, en nettement plus coloré cela dit. On notera d’ailleurs que cette petite boîte ronde turquoise et orange ne laisse pas forcément présager la couleur du fard qu’elle contient. Car Empire State est en fait un sublime duo de doré et de gris-noir scintillants, jugez plutôt :

Paul & Joe Empire State

Zoom sur le duo de fards

Comme toujours chez Paul & Joe, rien n’est baclé quand on parle de packaging, et là quand je vois ces fards carrelés, je pense à la tarte aux pommes et myrtilles de mamie…

Chaque fard peut être utilisé seul ou mélangé avec son voisin (merci de cette info Audrey…), le mélange des deux donnant une teinte également superbe ! Il est d’ailleurs assez délicat de ne prélever qu’une seule teinte, sauf si l’on a un petit pinceau capable de se faufiler entre les lignes et de bien déposer la couleur sur les paupières…

De g. à d. : le doré, le gris, le mélange des deux (cliquez pour agrandir)

De g. à d. : mix des deux, gris, doré

On a fait le joli, passons au pratique : les fards sont assez poudreux et volatiles, ce qui n’est pas forcément une très bonne chose, vous en conviendrez… Le gris est très difficile à utiliser seul et à travailler sur la paupière, et le mélange des deux donne sur les yeux une teinte finalement peu convaincante… Je dois certainement attraper le coup de main car pour l’instant, je n’ai pas encore cerné Empire State…

Mais attendez une seconde, que lisons nous sur la boîte ? C’est bien ça ; « Fard visage et paupières » ! Alors ? Dois-je contacter Paul & Joe pour savoir si c’est juste une petite blague grâce à laquelle ils espéraient se bidonner en voyant les blogueuses se tartiner de gris sur les joues, ou s’agit-il plutôt d’utiliser le fard doré pour illuminer notre visage lors des soirées de fêtes ? Mmmh, même si la 2e solution me paraît plus plausible, je reste sceptique mais néanmoins curieuse de voir ça. Curieuse surtout de cette patience dont devra témoigner celle qui voudra s’y essayer pour choper uniquement du fard doré avec son gros pinceau poudre… Et encore, Empire State contient du doré. Que dire des deux autres fards « visage et paupières » de la collection ?

De g. à d. : 42nd Street et Brooklyn Bridge

Ok, 42nd Street contient un fard clair, mais Brooklyn Bridge… On s’est comprise !

Bref, j’ai vraiment craqué pour ce fard, (même si je dois encore arriver à l’apprivoiser), notamment parce-que c’était du Paul & Joe et que la boîte était trop jolie parce-que je m’imagine déjà faire un maquillage de Noël avec (et sur les yeux, le maquillage) !

{Prix : 19,57€ en ce moment 11,68€ sur Asos}

Palette Naked (UD) : avant, je faisais comment déjà ?

Palette Naked Urban Decay

Pourquoi la palette Naked d’Urban Decay n’est-elle en ma possession que maintenant, presque 1 an après sa sortie ? Je ne sais vraiment pas. Stupidement possible qu’à l’époque, je n’avais pas réalisé à quel point cette palette me deviendrait indispensable. Car il faut savoir que je suis une grande adepte des fards bruns, marrons, et champagnes. Soit la grande majorité de ce qu’on trouve dans la Naked. Je regrette de ne pas avoir craqué dessus dès le départ car j’aurais vraiment préféré avoir le double crayon plutôt que le pinceau mais bon… premières servies, c’est la vie ! J’ai donc profité la semaine dernière d’un -20% de chez Sephora pour acquérir ma nouvelle meilleure amie au prix de 32€ au lieu de 40€, ce que je trouve quand même plus que correct pour ce qu’on achète : une palette sublime et pratique contenant 12 fards et la fameuse Primer Potion en format voyage. Avec son boîtier en velours chocolat, la Naked est un véritable petit bijou de maquillage, et son format idéal pour la transporter où l’on veut met un joli coup de balai aux palettes encombrantes et pénibles à ouvrir (telles que ma BOSIII, par exemple…).

Je ne vous ferai pas de swatchs, j’imagine que vous avez dû en manger à toutes les sauces depuis 1 an, et pour les rares ermites qui ne découvriraient cette palette que maintenant, je vous invite à faire un petit tour sur Google où de supers nanas on fait moult swatchs ! En tout cas, tous les fards sont assez poudreux et bien pigmentés, même si il faut un peu insister avec les fards mats Naked et Buck. Le pinceau quant à lui est assez efficace pour les fards intenses, mais il est difficile de bien poser les fards plus légers et mats.

Cela dit, je n’ai pas résisté à vous présenter la belle en photo !

La palette est vendue avec l'habituelle Primer Potion

12 fards à paupières et un pinceau applicateur en plus de la Primer Potion. Le miroir que contient la palette est aussi très pratique.

Gros plan sur les fards en lumière naturelle :

Virgin, Sin, Naked, Sidecar

Buck, Half Baked, Smog, DarkHorse

Toasted, Hustle, Creep, Gunmetal

Fards sous lumière flash :

Mon seul regret à propos de cette palette, c’est que finalement, les fards mat (donc nudes selon moi) sont peu nombreux, seulement 2, presque tous les autres contiennent des paillettes. Pour moi, c’est un peu une mauvaise habitude qu’a pris Urban Decay de mettre autant de paillettes dans leurs fards, surtout dans leurs Book Of Shadows. Aux pailletés je préfère vraiment les irisés ou nacrés, mais ce n’est qu’une question de goût personnel.

J’aime quand même d’amour ma palette Naked, je me maquille avec tous les jours et tous les soirs depuis que je l’ai, et pourtant je ne dois même pas avoir atteint le tiers des combinaisons possibles, qui sont très nombreuses, du make up nude et discret au smoky eye.

Je vous laisse avec d’autres photos et je vous dit à très, très vite pour mes make up Naked favoris :

Et vous ?

Avez-vous déjà craqué pour cette palette ?

Lui résistez-vous ? Pourquoi ?

Make up | Du gloss pour faire briller mes yeux

Rassurez vous, je ne suis pas allée me coller du gloss à lèvres sur les yeux. Non je vais vous parler de ma dernière acquisition Paul & Joe en date (sur Asos bien sûr, dois-je encore le préciser ?), ce duo de « gloss pour les yeux » de la collection L’horizon bleu en teinte « Depth », soldé à 11,73 € (21,15 €).

Paul & Joe Beauté Duo de gloss pour les yeux teinte Depth 003

Paul & Joe Beauté Duo de gloss pour les yeux teinte Depth 003

Un très, très bel objet au packaging impeccable, comme tous les objets de la marque de toutes façons, et qui contient donc deux ombres à paupières crèmes : un violet sombre et profond et un rose nacré qui scintille de milles paillettes. Les fards sont contenus dans leur étui en forme de tube et on les pose à l’aide d’un embout similaire à ceux des gloss pour les lèvres classiques.

Un embout similaire à ceux des gloss classiques

Doté d’une formule légère à base de gel et d’eau, le duo de gloss présente une texture crémeuse et fraîche.

Lumière naturelle

Lumière flash

Pour le porter aujourd’hui, je ne me suis pas compliqué (mais alors pas du tout) la vie ; je pose tout d’abord le fards violet sur la paupière mobile…

…et le rose par dessus, au niveau du creux de paupières en remontant même jusqu’à l’arcade sourcilière pour illuminer le regard. Je l’ai également posé en dessous de l’oeil pour apporter un dernier point lumière.

A la pose, le fard est frais, fluide, et se travaille très bien au doigt. Par contre une fois sec (une dizaine de secondes plus tard), il ne bouge plus. Si vous voulez retoucher, il faut rajouter une petite couche. Posé le matin, ce duo de gloss pour les yeux résiste à ma petite journée shopping sans problème majeur. La première fois, il a filé dans le creux de paupières en toute fin de journée, soucis réglé avec ma Primer Potion d’UD.

La teinte violette perd un peu de sa couleur durant la journée, mais il est tellement simple de faire une petite retouche. Enfin, j’aurais préféré que le rose soit un peu moins pailletés, pour que le rendu soit plus discret en journée mais ce n’est qu’un détail de goût…

En tout cas, c’est mon maquillage du moment. Facile, rapide et efficace de jour comme de nuit !