Archives

Skin Illusion de Clarins | L’illusion d’un teint parfait ?

Avec ma carte complicité, j’avais un produit de mon choix offert sur tout le catalogue Clarins grâce à mes 8 codes barres récoltés. J’ai donc opté pour le fond de teint Skin Illusion, que j’ai reçu jeudi matin (près de 3 semaines après l’envoi de ma carte fidélité remplie à Clarins).

Fond de teint Skin Illusion de Clarins

Je n’ai lu que des éloges à son sujet chez mes consoeurs blogueuses, et moi-même je n’en suis pas déçue. Après test en parfumerie, j’ai opté pour la teinte 108 Sand, qui est une teinte très claire, cela m’a d’ailleurs surprise que ce soit finalement celle là qui m’aille le mieux. La teinte 107 beige qui est supposée être plus claire est en fait sur moi beaucoup plus foncée et ne donne pas du tout un résultat naturel et transparent.

Avec Skin Illusion, Clarins a donc également donné naissance à un fond de teint effet « peau nu », un type que l’on a vu fleurir chez beaucoup de marques avant l’été (Guerlain et Dior pour ne citer qu’eux). Le but de ces fonds de teint étant d’offrir une bonne couvrance toute en légèreté, à l’approche des jours de chaleurs où, si on ne veux pas se balader « peau nue » dans les rues, on mise alors sur un fond de teint qui nous offre néanmoins cette illusion.

Voici ce qu’on peut lire à propos du Skin illusion sur le site officiel de Clarins :

« Au cœur de sa formule, des actifs minéraux et végétaux sélectionnés pour leur transparence et leur affinité avec la peau. Résultat : un teint éclatant de beauté et unifié tout en transparence. Une peau désaltérée, parfaitement respectée et rayonnante de bien-être.
Principes actifs :
Poudre d’opale rose : donne un éclat incomparable. Extrait d’algue rose : hydrate, adoucit, stimule la régénération cellulaire. Micro-patch végétal : hydratation parfaite et en continu. Complexe Light Optimizing+ : optimise la luminosité du teint »

Packaging :

Le premier coup de coeur a d’abord été visuel : le flacon en verre, assez lourd, et le capuchon or-metalisé accompagné du petit « C » de la marque (qui prend les traces de doigt…) donnent un produit au design très chic. Le produit se délivre grâce à une pompe, un très bon point pour moi qui estime que les flacons pompes devraient être quasi-universels. Évitant le produit de s’assécher à l’air, la pompe permet de doser facilement la quantité de produit et est également vingt mille fois plus hygiénique qu’un vulgaire goulot… je ne donnerai pas de nom, restons chez Clarins.

Application :

J’applique une noisette au doigt et l’étire facilement sur mon visage. La texture est fluide, la sensation « eau » est très agréable, et une odeur délicieuse de concombre frais se dégage du produit. Il se fond parfaitement sur la peau, ne laissant aucune démarcation visible, que ce soit de teinte entre le visage et le cou ou visuellement parlant lorsque le fond de teint se voit sur la peau (et je me répète, je suis intransigeante là dessus). Il laisse la peau douce et fraîche.

Résultat et tenue :

Le fond de teint unifie la peau et la rend plus lumineuse: l’illusion du teint parfait est donc au rendez-vous ! Les petites imperfections sont gommées, mais ne comptez pas faire disparaître les grosses imperfections; pour tous les fond de teint effet « peau nue », on parle bien sûr d’une couvrance légère à moyenne, idéale pour celles qui n’ont pas grand chose à cacher mais qui souhaitent quand même un teint plus unifié et d’une façon naturelle.
J’estime la tenue du Skin Illusion plutôt bonne, on va dire qu’une retouche en fin d’après-midi ne serait pas de trop, mais si l’on poudre par dessus (pour moi ce sera la poudre douceur de Clarins également), la tenue ne pose chez moi plus aucun problème jusqu’en début de soirée.
Autre point vraiment positif pour moi ; Skin illusion hydrate la peau, et ça se sent. Même si je ne fais jamais l’impasse sur la crème hydratante, lorsqu’il m’arrive de l’oublier et de faire l’erreur de mettre du fond de teint (habituellement un Bourjois, qui pourtant est relativement hydratant), on voit clairement que certaines zones peluches tant elles sont désséchées, et le fond de teint « n’accroche » alors pas du tout à la peau. J’ai donc fait le test sans crème hydratante pour le Skin Illusion, et le résultat est bien meilleur ! Il faut sans doute rappeler que ma peau est normale, autant elle a tendance à briller en été, ou être un petit peu sèche par jour de grands froids, mais en ce moment ce fond de teint est idéal pour ma peau qui ne fait aucun caprice.
Enfin, la présence d’un petit SPF10 n’est certes pas énorme, mais c’est toujours un petit plus lorsqu’on est en ville.

Je suis très contente de mon premier FDT Clarins, étant jusque là surtout habituée à leurs rouges à lèvres ou leurs produits soins. Skin Illusion honore toutes ses promesses et est vraiment le fond de teint qu’il vous faut si vous cherchez un effet couvrant mais naturel, avec les bonus de la protection solaire et d’hydratation.

{ Prix : 34,56€ }

Palette Naked (UD) : avant, je faisais comment déjà ?

Palette Naked Urban Decay

Pourquoi la palette Naked d’Urban Decay n’est-elle en ma possession que maintenant, presque 1 an après sa sortie ? Je ne sais vraiment pas. Stupidement possible qu’à l’époque, je n’avais pas réalisé à quel point cette palette me deviendrait indispensable. Car il faut savoir que je suis une grande adepte des fards bruns, marrons, et champagnes. Soit la grande majorité de ce qu’on trouve dans la Naked. Je regrette de ne pas avoir craqué dessus dès le départ car j’aurais vraiment préféré avoir le double crayon plutôt que le pinceau mais bon… premières servies, c’est la vie ! J’ai donc profité la semaine dernière d’un -20% de chez Sephora pour acquérir ma nouvelle meilleure amie au prix de 32€ au lieu de 40€, ce que je trouve quand même plus que correct pour ce qu’on achète : une palette sublime et pratique contenant 12 fards et la fameuse Primer Potion en format voyage. Avec son boîtier en velours chocolat, la Naked est un véritable petit bijou de maquillage, et son format idéal pour la transporter où l’on veut met un joli coup de balai aux palettes encombrantes et pénibles à ouvrir (telles que ma BOSIII, par exemple…).

Je ne vous ferai pas de swatchs, j’imagine que vous avez dû en manger à toutes les sauces depuis 1 an, et pour les rares ermites qui ne découvriraient cette palette que maintenant, je vous invite à faire un petit tour sur Google où de supers nanas on fait moult swatchs ! En tout cas, tous les fards sont assez poudreux et bien pigmentés, même si il faut un peu insister avec les fards mats Naked et Buck. Le pinceau quant à lui est assez efficace pour les fards intenses, mais il est difficile de bien poser les fards plus légers et mats.

Cela dit, je n’ai pas résisté à vous présenter la belle en photo !

La palette est vendue avec l'habituelle Primer Potion

12 fards à paupières et un pinceau applicateur en plus de la Primer Potion. Le miroir que contient la palette est aussi très pratique.

Gros plan sur les fards en lumière naturelle :

Virgin, Sin, Naked, Sidecar

Buck, Half Baked, Smog, DarkHorse

Toasted, Hustle, Creep, Gunmetal

Fards sous lumière flash :

Mon seul regret à propos de cette palette, c’est que finalement, les fards mat (donc nudes selon moi) sont peu nombreux, seulement 2, presque tous les autres contiennent des paillettes. Pour moi, c’est un peu une mauvaise habitude qu’a pris Urban Decay de mettre autant de paillettes dans leurs fards, surtout dans leurs Book Of Shadows. Aux pailletés je préfère vraiment les irisés ou nacrés, mais ce n’est qu’une question de goût personnel.

J’aime quand même d’amour ma palette Naked, je me maquille avec tous les jours et tous les soirs depuis que je l’ai, et pourtant je ne dois même pas avoir atteint le tiers des combinaisons possibles, qui sont très nombreuses, du make up nude et discret au smoky eye.

Je vous laisse avec d’autres photos et je vous dit à très, très vite pour mes make up Naked favoris :

Et vous ?

Avez-vous déjà craqué pour cette palette ?

Lui résistez-vous ? Pourquoi ?

Achats du jour | Le butin beauté des frontières

Partie le week-end dernier à l’abordage des frontières Espagnoles avec la ferme intention de ramener du matos beauté, je peux légitimement comparer cette journée à la Jonquera à ma première visite à Disneyland lorsque j’avais à peine 5 ans… Bah ouais, excusez du peu, mais larguée dans une jungle de parfumerie ou les prix sont de 5 à 15 euros moins chers qu’en France, je ne savais plus où donner de la tête et était émerveillée devant chaque étiquette.
Bon, cela dit, oubliez les testeurs, ou s’il y en a, ils doivent avoir plusieurs années tellement ils sont crados, mais bref, j’ai réussi à dégoter dans une parfumerie tous les produits que j’étais venue cherché à prix bradés, en insistant pour que chaque produit soit ouvert devant moi pour m’assurer qu’ils n’avaient pas été ne serait-ce qu’effleuré. Voici mon butin (dont je vous ai déjà présenté le Acqua Di Gioa) :

Butin shopping à la Jonquera

1. La Poudre Douceur Compacte de Clarins en teinte 20 Beige, le produit que je cherchais le plus ! (payée 17 euros)

Poudre douceur compacte Clarins - Le boitier et la pochette en tissu

Poudre douceur compacte Clarins teinte 20 beige

Le Clarins inscrit dans la poudre n’est déjà presque plus visible tant j’ai aimé l’utiliser ces derniers jours… Un packaging très chic, le poudrier se trouve dans un écrin en tissu façon velours, il est assez lourd en main et contient une houppette et un miroir à l’intérieur mais aussi à l’extérieur sur le dessus du boitier qui prend malheureusement les traces de doigt. La poudre est très, très douce, fine et légèrement couvrante, elle finit mon maquillage du teint à la perfection et la tenue de mon fond de teint est doublée ! Petit plus, j’aime son odeur discrète et agréable… cela m’aurait étonnée de ne pas aimer l’odeur d’un produit Clarins, de toutes façons !

2. Joli rouge teinte 120 Melon, (encore) Clarins (payé 10 euros)

Joli Rouge Clarins teinte Melon

Une superbe teinte melon parsemée de micro paillettes

Je commence à avoir une belle collection de ces rouges Clarins dont je suis fan; ils sentent bon, glissent sur les lèvres pour une couleur intense et une tenue durable de plusieurs heures.

3. Rouge impact SPF 15 en teinte Coral Crush, Clinique

Mon premier rouge à lèvres Clinique qui s’ajoute à mon baume Chubby Stick.

A très vite pour le test de ces petits nouveaux !

Make up | Du gloss pour faire briller mes yeux

Rassurez vous, je ne suis pas allée me coller du gloss à lèvres sur les yeux. Non je vais vous parler de ma dernière acquisition Paul & Joe en date (sur Asos bien sûr, dois-je encore le préciser ?), ce duo de « gloss pour les yeux » de la collection L’horizon bleu en teinte « Depth », soldé à 11,73 € (21,15 €).

Paul & Joe Beauté Duo de gloss pour les yeux teinte Depth 003

Paul & Joe Beauté Duo de gloss pour les yeux teinte Depth 003

Un très, très bel objet au packaging impeccable, comme tous les objets de la marque de toutes façons, et qui contient donc deux ombres à paupières crèmes : un violet sombre et profond et un rose nacré qui scintille de milles paillettes. Les fards sont contenus dans leur étui en forme de tube et on les pose à l’aide d’un embout similaire à ceux des gloss pour les lèvres classiques.

Un embout similaire à ceux des gloss classiques

Doté d’une formule légère à base de gel et d’eau, le duo de gloss présente une texture crémeuse et fraîche.

Lumière naturelle

Lumière flash

Pour le porter aujourd’hui, je ne me suis pas compliqué (mais alors pas du tout) la vie ; je pose tout d’abord le fards violet sur la paupière mobile…

…et le rose par dessus, au niveau du creux de paupières en remontant même jusqu’à l’arcade sourcilière pour illuminer le regard. Je l’ai également posé en dessous de l’oeil pour apporter un dernier point lumière.

A la pose, le fard est frais, fluide, et se travaille très bien au doigt. Par contre une fois sec (une dizaine de secondes plus tard), il ne bouge plus. Si vous voulez retoucher, il faut rajouter une petite couche. Posé le matin, ce duo de gloss pour les yeux résiste à ma petite journée shopping sans problème majeur. La première fois, il a filé dans le creux de paupières en toute fin de journée, soucis réglé avec ma Primer Potion d’UD.

La teinte violette perd un peu de sa couleur durant la journée, mais il est tellement simple de faire une petite retouche. Enfin, j’aurais préféré que le rose soit un peu moins pailletés, pour que le rendu soit plus discret en journée mais ce n’est qu’un détail de goût…

En tout cas, c’est mon maquillage du moment. Facile, rapide et efficace de jour comme de nuit !

Make up | Romantique avec Urban Decay & Fred Farrugia

Elle a beau commencer à avoir de l’âge, pas question de laisser ma Book of Shadows vol.3 au placard. Aujourd’hui, maquillage romantique qui m’est venu à l’esprit hier, en une fin d’après midi fraîche et pluvieuse pour une soirée resto en amoureux.

Matériel utilisé pour réaliser ce petit look :

1) D’abord, mon fond de teint chouchou Healthy Mix Serum de Bourjois ; une couvrance légère, fluide, invisible et naturelle. J’ajoute ensuite une touche de blush rose Fred Farrugia (Oh mais ! Je me suis fait le teint avant les yeux dis donc!) avec mon pinceau poudre ELF. Inutile de préciser que c’est pas des plus pratique pour prélever le blush dans un tel étui, j’ai du « plier » mon pinceau pour ne pas en mettre partout…

2) Je pose à l’aide de mon pinceau Ecotools le fard Bordello (Urban Decay) sur toute la paupière mobile, puis une touche de Smog dans le creux de paupière, juste pour donner un brin d’intensité au regard et au violet nacré.

3) Mascara avec Clinique High Impact (pour changer…)

4) J’aurais pu choisir un rouge à lèvres rose tendre, mais j’avais envie de pep’s et de brillant, j’ai donc opté pour mon baume à lèvres transparent orange de Fred Farrugia.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Make up d’été (+ comment j’ai soigné ma fixette sur les fards fusion de Guerlain + débat inside)

L’été, je pense que tout le monde sera d’accord, on se maquille beaucoup moins qu’en temps normal. Le fond de teint sous la transpiration, le mascara qui coule… très peu pour moi en tout cas ! Sachant que je met rarement beaucoup de fdt en temps normal…
Aujourd’hui je vous propose donc un maquillage simple et léger, lumineux et naturel pour les jours de soleil et de chaleur… mais pas seulement !
Mais avant cela, j’ai envie de débattre. Mesdemoiselles, mesdames, (et messieurs ?), est-ce que quelqu’un veut bien m’expliquer, sur absolument toutes les vidéos ou tutos make up que j’ai vu jusqu’à présent (et ça en fait !), pourquoi est-ce que tout le monde se maquille le teint avant les yeux ? Enfin… aucun jugement hein ! Mais je n’arrive juste pas à comprendre, du tout. Je ne pourrais jamais faire dans cet ordre pour ces raisons :
_ Un make up un peu travaillé (un charbonneux ou autre truc pénible) contient parfois des ratés et doit donc demander un démaquillage des yeux… gâchant ainsi le travail du teint réalisé en dessous, surtout si on utilise un démaquillant biphasé et donc gras…
_ Certains fards font des chutes, que l’on doit donc nettoyer et qui collent encore plus à la peau si on a posé du fdt ou du correcteur…
Donc je ne sais pas si quelqu’un, quelque part, a décrété un jour que l’on faisait le teint avant les yeux, ou si c’est moi qui ne comprend pas l’intérêt majeur de cet ordre, mais dans tous les cas je préfère largement commencer par les yeux et mettre la touche finale sur le teint.

EDIT : J’ai eu beaucoup de retours concernant cette question et les réponses m’ont toutes parues logiques et convaincantes… Cela dit, je ne pourrai jamais faire le teint avant les yeux si je m’attaque à un smokey eyes 😉

Sur ce, poursuivons…

Au début de l’été j’ai fait une fixette monumentale sur les fards crème fusion de Guerlain. Pour mémoire, ils ressemblent à ça :

De gauche à droite :Bahia, Havana, Maya

C’était un véritable coup de coeur, une obsession… même s’il ne s’agit que de fards crème classiques. Mais je ne pouvais me résigner à dépenser 26,90 euros pour un fard (ben oui, j’essaie de me contrôler quand je peux…). Et puis je me suis souvenue que Yves Rocher faisait également des fards crèmes et que j’en avais déjà un en ma possession : pas de chance, un vert, soit aucun rapport. Je me suis donc rendue dans ma boutique : les trois couleurs de chez Guerlain peuvent bel et bien trouver leurs dupes chez Yves Rocher, et pour bien moins cher ! Surtout si les prend à 50%. J’ai opté pour un mini-dupe (mini parce-que ce n’est pas exactement le même, vous pensez bien…) de Bahia, soit un rose nacré.
Et voici comment je m’en sers pour mon maquillage d’été : (attention make up compliqué ! …Oui j’ai oublié en titre « humour inside »)

1) Je pose au doigt le fard crème (Yves Rocher, 03 Aurore dorée) en base, ce qui a pour effet d’illuminer la paupière, de la lisser, et de renforcer l’intensité du fard plus sombre. J’insiste sur la paupière mobile mais je l’estompe ensuite, toujours à l’aide du doigt, sur toute la paupière. 
2) Je pose ensuite un fard brun (Bourjois, 93 Tabac blond, vive le marron, j’adore le marron !) dans le coin externe et le creux de paupière à l’aide d’un pinceau (Kit Ebay).
3) Tout petit coup de crayon khôl marron bronze (Sephora 06 Flashy Brown) en dessous de l’oeil en coin externe.
4) Sur les lèvres, discret et hydratant, le Baume Cristal (Clarins, 02 Cristal).
Et pour finir, le teint ! Un coup de ma poudre de soleil préférée, une Sephora, sûrement la seule sur le marché sans paillettes ! Appliquée sur les bombés du visage avec un pinceau poudre flat top (ELF Studio) :

Résultat final :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Paul & Joe | Fond de teint crémeux mat

On touche à la fin de ma petite « folie – furie » concernant le maquillage Paul & Joe dont j’ai déjà acquis quelques vernis. Et j’avais à présent envie de craquer sur le fond de teint crémeux mat, soldé sur Asos mais dont la teinte me faisait un peu peur. J’ai alors cherché des jours entiers sur le net à la recherche de revue mais impossible. Seule quelques vidéos de blogueuses chinoises dont les swatchs ne pouvaient m’aider puisqu’elles ont la peau bien plus claire que la mienne.

Et par miracle, je suis tombé sur Nathan qui avait commandé le sien et qui, insatisfait de la teinte, le revendait. Me voici donc aujourd’hui avec la bête.
Toujours ce packaging si soigné chez Paul & Joe. Le pot est en verre, donc assez lourd et j’adore ça. Le couvercle est très travaillé et d’un rose poudré, un vrai objet de déco à lui tout seul. 

Je dois avouer que, même s’il est livré avec une spatule, le conditionnement en pot n’est pas des plus pratique ou des plus hygiénique. Difficile également d’en faire son fond de teint préféré en voyage…
Le fond Crémeux Mat de Paul & Joe permet d’obtenir un maquillage léger et naturel avec zéro défaut. Sa formule contient de l’eau de fleur d’oranger, de l’extrait de lys de blanc et de bleuet, de l’huile de jojoba, du noyau de pêche et du tournesol. Sa texture gel permet d’obtenir une couvrance parfaite et fond totalement dans la peau. Le teint devient mat, la peau est hydratée toute la journée et respire.

La seule teinte soldée était donc la teinte n°40 « amande ». Sur le site d’Asos, on peut lire qu’il s’agit d’un « ton moyen naturel ». Mmmh, laissons parler les swatchs :

Alors oui, ça fait un peu peur, même beaucoup. Le FDT est une à deux teintes au dessus de celle que j’utilise habituellement, et la texture est épaisse. Elle ne s’étale pas facilement tout de suite sur la peau, c’est pourquoi je la chauffe un peu avec les doigts avant de la travailler.

La grande surprise à laquelle je ne m’attendais pas, c’est qu’au final le fdt se fond plutôt bien dans la peau. Bon cela dit, il faut avouer que le résultat n’est pas des plus naturels, à l’oeil on voit le fdt sur la peau, sûrement dû aussi à la teinte un peu foncée, mais je réglerai le problème en le mélangeant à mon fond de teint habituel, plus clair.
Sinon, la tenue est très bonne et, à moins d’en appliquer énormément, mais perso je n’en met que par petites touches, c’est vrai qu’il laisse la peau respirer et hydrate. Comme tous les produits Paul & Joe, le fdt a une odeur et même si je l’aime bien, j’aurais aimé qu’elle persiste un peu moins sur la peau.

Rendez-vous sur Hellocoton !