Archives de tags | erborian

Routine make up d’été : objectif lumière, fraîcheur et légèreté

Avoir la main légère en été n’est pas pour moi qu’une question de tendance, c’est une envie qui m’a toujours accompagnée, tout comme celle des couleurs vives en vernis, vêtements ou accessoires… Au quotidien en ce moment je donne donc souvent dans le minimum syndical, car mes envies sont simples : une bonne mine, légèrement hâlée et lumineuse. En gros, on est pas loin du fameux glow de J-Lo ou encore du Sun Kissed Look (pour les adeptes du parlé-anglais-parce-que-c’est-so-tendance-suis-le-mouvement-ou-crève).

Voici l’attirail que je dégaine pour ce make up ensoleillé :

Etape 1 : la base, avec mon fluide protecteur SPF 50 de Kibio. En plus de protéger, il offre une hydratation impeccable ainsi qu’un effet bonne mine et glowy. On l’a compris, je ne peux plus m’en passer !
Etape 2 : ma petite BB Cream Erborian appliquée en petites touches à partir du centre du visage et estompée vers l’extérieur
Etape 3 : on bronze ! J’applique ce sublissime bronzer Agnès B. « Fleur d’Azur » sur les bombés du visage, je garde le côté mat pour tout le visage sauf pour les pommettes où je mélange avec l’or scintillant de la fleur que j’essai de placer le plus haut possible sur la zone.

Un vrai coup de coeur pour cette nouveauté Agnès B. Fleur d’Azur est une poudre de soleil dans un boîtier soigné et élégant. Une délicieuse odeur de Monoï se dégage de cette poudre pressée suivant les formes du sable fin des plages…
27,90€/10g sur le site du CCB et en ce moment en soldes à 16,74€ !

Etape 4 : J’applique mon petit enlumineur High Beam chéri, de Benefit, sur l’os de ma pommette jusqu’au dessus de l’arcade sourcilière (forme de C). Il offre un glow juste sublime, jugez plutôt…

Etape 5 : les yeux. Facile, je dégaine mon Bahia de Guerlain que j’applique sur la paupière mobile et je rajoute en raz de cil un peu d’or Half Baked issu de la Naked 1. Du mascara ? Pas obligatoire selon moi pour garder un effet léger mais si je veux un peu plus d’intensité mais sans que ce soit too much (parlé anglais remember ?) j’utilise le nouveau mascara d’Agnès B. « 3D Ultracils Umbrella » qui fait un bon boulot grâce à sa brosse arrondie qui permet de bien englober les cils et de leur donner un volume assez naturel. L’effet waterproof, en plein été, est également plus qu’appréciable.

Etape 6 : je finis avec la bouche avec ce manifaïque gloss corail « Rio » de Cargo, déniché aux soldes à Lyon. Il est cela dit plus corail dans le tube que sur les lèvres, sur les photos il fait même rose… mais son odeur de papaye, de mangue ou de je ne sais quoi me rend folle.

Résultat final : (sous différentes lumières)

Le flash en intérieur rend mieux compte de l’effet du bronzer et me fais moins pâlotte !

Voilà pour ce make up !

Qu’en pensez-vous ? Trop léger ? Suffisant ? C’est quoi votre make up d’été favori ?

(Promis je reviens avec d’autres makes up plus intenses très bientôt ;))

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Avant / Après | BB Cream Erborian et UNE : différemment efficaces !

BB crèmes UNE et Erborian

Parce-que rien ne vaut l’opinion de soi, surtout quand il s’agit de produits dont on nous rabâche les oreilles à longueurs de blogs, j’ai d’abord craqué pour la BB crème UNE, puis plus récemment sur le format mini (et beaucoup moins cher) de la célèbre ERBORIAN.

Pour avoir utilisé ces deux BB crèmes au quotidien ces dernières semaines, je peux dire aujourd’hui qu’elles sont, oui, sacrément efficaces, mais aussi sacrément différentes. Non pas qu’une soit meilleure que l’autre car cela dépend avant tout des attentes, et du type de peau figurez-vous (vous êtes figurés ?) Non, pour moi elles sont complémentaires.

Pourquoi complémentaires ?

BB crème UNE

UNE : je savais tout du packaging des moins pratiques, avec ce tiroir-miroir ultra salissant qui s’ouvre et se rabat, ce pinceau ri-di-cule pouvant à peine servir pour les cernes, mais un test sur le dos de la main m’avait pourtant témoigné de ses promesses. Ces 7 promesses pour être exacte, puisque l’intuitive BB touch foundation serait lissant, correcteur, hydratant, sublimateur d’éclat, équilibrant (matifiant), nourrissant et protecteur (antioxydant et filtres UV).

J’y vais donc tranquille, et plonge mon pinceau sur cette crème compact. Arrivé sur le visage, impossible d’étirer uniformément le produit. J’y vais alors au doigt. Plus dégueu, mais plus pratique. La couvrance me semble bonne, et elle peut l’être. Parce-qu’une fois mon application finie, je découvre que toutes les petites zones sèches de mon visage ont décidées de marquer à mort, petites peaux, peluches et crevasses en veux-tu en voilà. Après une journée, il aurait fallu que ma peau boive littéralement 1,5 litres d’eau. ET CA, C’EST PAS UN SWATCH SUR LE DOS DE LA MAIN EN 4 SECONDES QUI VOUS LE DIRA !

Je laisse par conséquent tomber l’application sur des zones larges de mon visage et découvre que malgré ses vices, cette BB crème est un correcteur de choc ! Pas une rougeur ou presque ne lui résiste, et grâce à son fini poudré, la tenu est infaillible du matin au soir (plusieurs tests à l’appui).

BB cream Erborian

ERBORIAN : elle a été beaucoup plus docile. Un tube pratique, une texture fluide et onctueuse dont peu suffit à couvrir le visage entier. Cependant, j’ai un peu boudé toutes ses louanges « effet peau de bébé », « peau super douce » etc parce-que EXCUSEZ-MOI, mais cette BB crème ne laisse pas la peau si douce, elle n’est pas grasse mais quand on tapote à la main on sent bien qu’il y a un produit sur la peau. Bon, c’est réglé avec une touche de poudre, mais quand même.

La 2e chose que j’ai boudé, c’est la couvrance soit disant ultra naturelle, « transparente ». Là encore, je m’attendais à voir le messie mais pas de miracle ; si cette BB crème reste bien plus discrète que n’importe quelle fond de teint, elle n’est pas non plus invisible à l’oeil de près, n’exagérons rien ! Bon cela dit, j’ai été enchantée de la couvrance, légère à moyenne, et de cette délicate odeur à laquelle je ne m’attendais pas du tout ! Par petites touches, elle uniformise le teint, petites rougeurs et défauts sont estompés et la peau paraît visiblement lissée et plus nette, mais dans mon cas je n’ai pas non plus retrouvé mes 1 an et demi d’âge épidermique.

Voici en bref les inconvénients et avantages que je trouve à chacune d’elles :

ERBORIAN
+ avantages

  • packaging pratique, tube à dévisser
  • texture fluide, fondante
  • uniformise le teint, lisse et estompe les petits défauts
–  inconvénients
  • teinte un peu « grise » sur les peaux très pâles
  • couvrance légère à moyenne, ne camoufle pas les grosses imperfections
  • uniformise oui, mais en « transparence » mmmh non, même si ce n’est pas flagrant, on voit de près que la peau n’est pas totalement « nue ». Cette BB creme reste quand même bien plus subtile et discrète qu’un fond de teint classique.
  • uniquement 2 teintes disponibles
UNE
+ avantages
  • très bonne couvrance, camoufle les rougeurs et les imperfections
  • disponible en recharge de 12 euros (25 euros recharge + boitier) donc économique
  • 6 teintes disponibles
  • composition 100% d’origine naturelle
– inconvénients
  • packaging trop peu pratique : tiroir qui peut s’ouvrir dans le sac (donc à emporter dans une petite pochette)
  • pinceau ridicule avec lequel on mettrait 47 heures à couvrir les zones à maquiller
  • assèche la peau, marque les zones les plus sèches même avec une très bonne crème hydratante appliquée au préalable
  • je ne me vois donc pas l’appliquer sur des grandes zones de ma peau, seulement localement par touches en tant que correcteur
Si la BB Crème d’Erborian permet d’uniformiser le teint, pas de miracle sur les rougeurs ou cicatrices récentes et rouges. C’est donc là que je dégaine la UNE ! Sauf qu’avec celle-là, il faut savoir ruser. Lorsque je l’utilise, je la pose par petites touches et jamais en l’étirant, que ce soit au pinceau ou au doigt : je la tapote doucement sur les zones rouges pour la fondre le plus naturellement possible à la peau et afin d’éviter qu’elle ne marque les zones sèches, comme sur les contours du nez.
Et voici l’avant-après :

AVANT / APRES application des deux BB crèmes

/!\ Il va sans dire qu’aucune de ces deux photos n’a été retouchée /!\
AVANT : rougeurs, cicatrices, pores dilatés et autres joyeusetés des mauvais jours du mois.
APRES : la BB cream Erborian s’est chargé d’uniformiser le teint tandis que la UNE, appliquée plus localement a zigouillé les rougeurs.
RÉSULTAT : c’est toujours pas la perfection absolue, mais on essaie de s’en approcher !
Voilà donc pour mon avis sur ces deux produits que j’adore utiliser au quotidien, la BB crème étant désormais indissociable de ma routine make up, pour la légèreté qu’elle offre en plus d’une tenue imbattable.

Et vous , vous avez opté pour quelles BB crèmes ? Et pourquoi y résistez vous ?

Rendez-vous sur Hellocoton !