Archives de tags | palettes

La palette de la rentrée qui va attiser désir, envie, haine, jalousie… mais sans doute aussi indifférence.

J’ai nommée bien sûr la palette du 15e anniversaire d’Urban Decay, prévue pour septembre en France. Voici à quoi ressemble la bête :

Deep End, Vanilla, Omen… Autant de couleurs qui me laissent rêveuse ! Au total 15 couleurs de fards à paupières, dont certains feront partie de la collection Automne 2011.

Pour avoir vu des vidéos sur Youtube (c’est la dure loi de la vie, nos amies Américaines peuvent déjà s’amuser avec), la palette en elle même est réellement belle, ils n’ont pas baclé le packaging ça c’est clair.
Pour les couleurs à présent… Oui, elles sont très belles, mais je trouve quand même qu’il y a pas mal de tons nudes et sans dire qu’ils sont absolument identiques, certains fards ressemblent tout de même beaucoup à d’autres de la Naked palette. Une super comparaison des deux palettes est d’ailleurs disponible chez Naturalnchicmakeup.
A part ça, je trouve les teintes superbes et je vais adorer leurs reflets metallisés. Je suis également heureuse de constater que les fards ne soient pas aussi pailletés que ceux de la BOSIII. Je sais pas vous mais moi au bout d’un moment, les paillettes, ça m’agace un peu… Pour des swatchs et une présentation vidéo de la palette, j’ai trouvé cet article très bien fait, de quoi nous achever complètement d’impatience : Frmheadtotoe.
Cela dit, tout comme les Books Of Shadows, il est probable que plus d’une beauty addict sachent résister à cette nouvelle tentation d’Urban Decay (qui a déjà sorti le set de crayons 24/7 pour ses 15 ans, vous vous souvenez ?). J’admire cette force, car une fois que je serai tombée dessus dans mon Sepho, je sais d’avance que je ne répondrai plus de mes actes…
Reste plus qu’à espérer que sa sortie colle avec un petit -20% chez Sepho vue qu’elle est affichée à 55$, soit près de 39 euros.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Fred Farrugia : déjà l’heure du bilan ?

FF et moi, ça a commencé comme une histoire d’amour basique ; le coup de coeur, l’hésitation (par rapport au prix), mais le flash quand même. Et en cette fin de moi de juillet, je me demande si la gamme de modules nomade a réellement eu le succès qu’elle espérait. Souvenez-vous, les soldes chez Sephora ont notamment été marquées par ces bancs entiers de modules déstockés de Fred Farrugia, vendus jusqu’à 5 euros au lieu de 15 (avant déjà, ils étaient à 20 euros !). Ces signes ne seraient ils pas les annonceurs de la fin de la marque ?
Après m’être constitué une palette importante de ces modules et après des mois de tests au quotidien, laissez moi vous dire ce que j’en ai pensé.

Packaging : trop plastique pour certaines, moi je le trouve pratique dans l’utilisation. J’aime assez moins qu’ils se salissent vite à cause des fards qui ne tiennent pas souvent parfaitement dans leur étui (je fais le deuil de mon doré scintillant, snif…) Ils sont d’ailleurs relativement compliqués à nettoyer, comme si le fard pénétrait le plastique…

Baume hydratant

Baumes hydratant : Les couleurs font peur dans les étuis mais c’est d’avantage transparent que colorant, même si mon baume orange laisse apperçevoir de la couleur si l’on superpose les couches. Non collant, doux, sent très bon, excellente tenue… Je l’adore ! Le côté peu pratique de l’application peut rebuter, mais un petit pinceau à lèvres fera l’affaire, ou un doigt bien propre !

Fards scintillants

Fards scintillants : j’avais un duo, le doré est tombé de son étui et s’est brisé sous mes yeux… J’ai pu récolter un peu de poudre dont je me servirai comme pigment… Autrement, très bon effet de maquillage, la multitude de paillettes illumine le regard, parfait pour un look naturel et lumineux pour l’été. La couleur n’est en revanche pas très intense, on voit d’avantage les paillettes qu’autre chose.

Fards crème

Fards crème : une CA-TA-STROPHE. C’est très simple, les couleurs sont en apparence sublimes, et aux premières secondes de pose, l’effet est magnifique, comme si la paupière était glossy-mouillée, légèrement irisée… Seulement voià, je déclare le temps de tenue de ces fards à pas plus d’une minute avant qu’ils ne filent dans le creux de la paupière ! Si si, même avec une base ! Grosse déception en somme…

Fards mats et irisés

Fards mats ou irisés : Font bien leur boulot, très bonne gamme de couleur même si je regrette un peu le peu de couleurs vives (surtout pendant les soldes). Très bonne tenue, faciles à travailler… Je les aime !

Fards Smoky eyes

Duo smokey eye : Très, très bon. Le noir a la texture crème d’un crayon, servant à faire la base du smokey et l’on pose ensuite par dessus le fards noir pailleté, juste sublime.

 

Duo rouges à lèvres mat et semi-mat

Rouge à lèvres mat / semi mat : J’ai succombé à la tendance lèvres orange de cet été, et je ne voyais pas mieux que ce duo de rouges crémeux et poudreux pour faire ce look. Les couleurs sont extrêmement intenses, mais le rouge poudreux n’est pas aisé à travailler dès le premier essai.

 

Blush

Blush : J’ai pris un rose vif, mais il n’est pas si vif une fois posé… Fait son travail sans plus.

Il y a plusieurs choses que je n’ai jamais testé, comme les fonds de teint cake, ou la crème de soleil… Ce sont des produits qui ne m’attirent pas spécialement. Mais sinon, mes impressions du maquillage FF sont plutôt bonnes. A part les fards crèmes qu’il faut fuir comme la peste, les fards sont de très bonne qualité et les looks possibles sont multiples, encore plus avec les soldes qu’offre Sephora sur les modules. Mais j’ai bien peur que ces soldes monstres cachent en fait la fin de la commercialisation de la gamme. Peut être que je me trompe, mais en tout cas je ne l’espère pas.

Et vous, que pensez vous du maquillage Fred Farrugia ?

Rendez-vous sur Hellocoton !