Archives de tags | thierry mugler

Make Up | Pimp ton smoky avec deux âmes soeurs (défi inside)

Quand j’ai reçu mon Ombre Stellaire Emerald Sparkling Black de Thierry Mugler, que j’avais gagnée chez Psycho, j’ai su immédiatement que son âme soeur au rayon vernis se cachait déjà chez moi. Ce fard, aussi sublime soit il à lui tout seul, il fallait donc forcément que je le porte avec mon vernis Wintergreen d’Yves Saint Laurent que je n’avais pas encore réussi à vous caser jusque là.

Yves Saint Laurent - La Laque Wintergreen & Thierry Mugler - Ombre Stellaire Emerald Sparkling Black

Bon, on est d’accord hein, c’est pas tout pareil à 200%, mais quand même, ils vont sacrément bien ensemble non ? Voici donc les photos issues de cette rencontre, enfin, la version non censurée car l’attirance érotique qui eut lieu entre ces deux produits pourrait choquer les âmes sensibles !

L'Ombre Stellair & Wintergreen sous différents angles et différentes lumières

Wintergreen est un magnifique vert  fôret, très sombre mais parsemé de paillettes vertes dont les reflets en plein soleil sont géniaux.

YSL - Winter Green

âmes soeurs ?

Et voyons à présent l’Ombre Stellaire en action. J’ai fait un make up simplissime avec un coup de base grasse de crayon noir sur la paupière puis j’y ai sagement déposé le fard. Sur une base grasse il tient beaucoup mieux et révèle toute l’intensité de ses reflets verts. Appliqué seul sur la paupière, il est plus difficile à travailler car un peu volatile.

 

Dommage que le vernis ait l’air si bleu sur la plupart des photos, mais je vous assure qu’à la lumière les reflets verts sont aussi sublimes que ceux du fards Mugler ❤ !

Défi : Je suis sûre que vous avez des tas de produits make up qui ne cherchent qu’à trouver leurs âmes soeurs; fards à paupières, vernis, blushes, liner… et si vous les réunissiez enfin dans un billet 😉 ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Haul | Petits plaisirs du jour (orgasme visuel inside)

Une journée qui commence avec le facteur qui sonne à la porte ne peut JAMAIS être mauvaise. Même s’il pleut. Même si tu ressembles à rien. Même si t’as un cours de 4 heures avec un prof chiant à mourir. Et surtout lorsque le facteur te délivre non pas une mais deux enveloppes que je n’attendais pas aussi tôt !

Réceptions du jour

Dans la 1ère ? Mon vernis Essie « A crewed interest » troqué contre un mascara Terre d’Oc : su-blime. J’adore, mon premier nude Essie. Ou nude tout court. Je ne me lasse pas d’admirer cette jolie couleur pêche qui va finir sur mes ongles avant la fin de la journée.

ESSIE - A Crewed Interest

La 2e enveloppe contenait à ma grande surprise la subliminirvanesque ombre stellaire Sparkling Emerald Black de Thierry Mugler que j’ai gagnée il y a à peine une / deux semaines chez Psycho ! CA c’est ce que j’appelle de la rapidité ! ATTENTION : orgasme visuel juste en dessous.

THIERRY MUGLER - Ombre stellaire emerald sparkling black

Tout est dit non ? Ça va, vous vous en remettez ? Parce-que moi, toujours pas ! Du packaging au moindre grain de fard, ce produit est un bijou sans nom. Encore merci à Psycho et à Thierry Mugler !

Achats du jour

C’est les 3J aux Galeries je vous signale ! Alors ouais, la rupture avec mon no buy est bien consommée, mais le craquage reste léger !

Phyto : Phytobaume, un après-shampoing réparateur à 50% (payé donc 7 euros et des broutilles)

PHYTO - PhytoBaume

Même avec une quantité ridicule reçue dans la JolieBox de novembre, j’avais beaucoup aimé cet après-shampoing, je n’ai donc pas hésité devant une telle promotion…

L’Oréal : Base lumière à 30% (donc payée environ 15 euros)

L'Oréal - Base Lumi Magique concentré de lumière

Je me surprend moi même, je ne me souviens pas du dernier produit L’Oréal que j’ai acheté. Mais honnêtement, la gamme Lumi Magique est chouette, j’ai même hésité longuement à me prendre le fond de teint. Sauf que des fonds de teint, j’en ai. Donc autant me prendre la base que je mettrai dessous, ou sous ma BB Cream.

Cette base fait la peau hyper douce et l’effet lumière est réel : sans paraître grasse du tout, la peau est subtilement éclairée et accroche beaucoup mieux la lumière. Je pense l’utiliser sur les bombés du visage comme un illuminateur.

Voilà pour ce mini-haul, juste de quoi me mettre de très bonne humeur pour la journée !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Défi du lundi | Mes cinq parfums chéris

Aujourd’hui mardi, revenons un peu sur le défi du lundi de Mybeauty : les parfums. Autant dire que le parfum, c’est vraiment mon indispensable pour finir une mise en beauté. Il m’arrive parfois de l’oublier, et j’ai l’impression que ça me gâche totalement la journée. En théorie, j’ai des goûts assez simples : j’aime ce qui est frais, léger, possiblement fleuri ou fruité, pas d’odeurs entêtantes qui gêne autour de soi dès qu’on bouge un bras… Et comme le parfum est un vrai investissement, je peux parfaitement attendre des mois avant de finalement passer à l’acte d’achat. Je le teste à chaque fois que je vais en parfumerie, je suis fan de l’odeur, mais le déclic de l’achat vient toujours quand je ne m’y attends pas. Bref, laissez moi vous présenter des fragrances qui m’accompagnent pour certaines depuis plusieurs années déjà et d’autres toutes jeunes :

1. Cheap and Chic (I Love Love), Moschino

Un parfum qui me suit depuis le lycée, introuvable en France à mon grand damn, mais je l’avais re-trouvé sur le site de Sephora, où il n’est d’ailleurs plus vendu. Je le trouve sinon dans les aéroports quand je voyage. Son flacon haut en couleur aux allures burlesques et son petit capuchon orange séduiront les malicieuses, dynamiques et curieuses. Ce parfum, c’est un peu tout moi : pétillant, frais et coloré, il sent les agrumes telles que le citron et l’orange, avec des notes puissantes et sucrées en fond. Une tenue pas des plus optimale mais c’est ce parfum qui a attiré sur lui le plus de compliments de la part de mon entourage.

2. Eau des jardins, Clarins

La seule des Eaux que j’avais envie de tester chez ma marque fétiche. Son flacon sobre mais au design impeccable m’a tout de suite attirée, et sentir son jus m’a finalement convaincu de l’acheter. Un vrai jardin en bouteille, des huiles essentielles multiples : citrus, pamplemousse, orange, menthe, laurier, rose, patchouli…. Quand je sens que la motivation me manque le matin, je m’en vaporise dans le cou, sur les bras mais aussi sur le buste pour profiter de ses vertus hydratantes et anti-oxydantes (car les Eaux de Clarins sont des Eaux de soin avant d’être des parfums), et ce florilège de senteur me met d’attaque pour une bonne journée. Légère, elle me donne toujours l’impression de sortir de la douche, compensant des gels douches qui ne parfument pas assez la peau.

3. Daisy Eau so fresh, Marc Jacobs

Le premier coup de coeur a été visuel, avec ce flacon orné d’un bouquet de marguerites (en anglais Daisy) et tellement original sur une coiffeuse. A la base, je n’étais pas tellement fan du Daisy original, mais la version Eau so fresh m’a immédiatement conquise. Forcément, c’est frais, c’est léger, du soleil en bouteille. Avec des notes de tête telles que le pamplemousse rose, la framboise et la poire, le parfum laisse aux premiers abords une impression sucrée, mais vite suivie des notes de coeur : violette, rose sauvage, jasmin, litchi, fleur de pommier, pour enfin révéler le musc, la prune et le bois de cèdre. Il ne ressemble vraiment à aucun autre et je pense qu’il m’accompagnera définitivement pour un bon bout de temps !

4. Acqua di gioia, Giorgio Armani

Le petit dernier, que j’ai acheté ce week end aux frontières espagnoles (le reste de mon butin pour bientôt !) Il faisait parti de mes coups de coeur depuis sa sortie, mais je lui avais préféré le Daisy eau so fresh. Histoire de faire durer ce dernier un peu plus longtemps, j’ai donc craqué pour cette petite bouteille bleue aux notes aquatiques, « l’essence de joie » à la Armani dont la publicité télé me laisse à chaque fois complètement rêveuse. Des senteurs de menthe, de citron, de sucre roux et de jasmin se mêlent pour donner ce parfum si singulier, frais (sans blague), qui me fait penser à un jardin sous la rosée du matin. Un petit bémol à souligner, puisque je l’ai depuis seulement quelques jours, je remarque que la tenue n’est pas exceptionnelle, et que les premières effluves se dissipent vite pour laisser place à un parfum moins intense… mais je lui pardonne.

5. Alien, Thierry Mugler

Le seul parfum qui se démarque un peu des autres par sa puissance et sa sensualité. Je suis tombée amoureuse de ce parfum alors que l’on m’en avait laissé un testeur chez Sephora quand j’avais 16 ans. Il porte parfaitement bien son nom. Etranger, différent des autres, son flacon améthyste aux formes extraterrestres et aux allures de pierre précieuse colle parfaitement à l’image de son créateur, et à son jus d’ailleurs. C’est l’un des seuls parfums de Thierry Mugler que j’apprécie, avec Womanity, que j’ai mis du temps à aimer. Alien est une fragrance boisée, ambrée, vibrante où l’on retrouve le jasmin sambac d’Arabie. Plus fort au quotidien que mes autres parfums, je le garde pour les grandes occasions pour arborer une senteur plus chic, qui fait très souvent mouche.